Posted by on Juin 26, 2017 in Divers |

Que veux-tu faire quand vous serez grand ? C’est la question que les parents n’arrêtent pas de poser à leurs enfants, soit pour voir un peu dans quel domaine se voient-ils comme un indicateur d’ambition, soit pour se rassurer inconsciemment de l’avenir de leurs enfants même-ci, il n’a que 3 ans et que les parents savent bien qu’il n’est pas en train d’établir un plan de carrière pour l’instant, c’est juste un enfant. Un certain nombre de métiers ont toujours eu du succès auprès des enfants, comme médecin pour les filles, sportifs professionnels pour les garçons. Tous ces choix sont dû à l’influence du monde extérieur, en effet, un médecin sur quatre dans une série télévisée ou au cinéma est une femme. De même pour les 35 % des enfants qui veulent devenir des scientifiques ou ingénieur qui sont dans la plupart de sexe féminin. L’influence des sportifs masculins notamment la présence des footballeurs partout, dans les publicités, les commentateurs, dans les émissions efforce les garçons à s’identifier aux joueurs sportifs.

Les métiers que les enfants ne connaissent pas

Parmi ses métiers on trouve l’administrateur judiciaire, qui est un métier peu connu par les enfants et même les parents. Comme l’a présenté, Philippe Jeannerot administrateur judiciaire, c’est d’essayer de sauver et de redresser des sociétés en difficultés financières, par nomination du tribunal du commerce. S’il n’arrive pas, par le changement d’un certain nombre d’aménagement ou de structuration, la société sera liquidée.

Donc l’administrateur judiciaire est chargé pendant la phase de sauvetage de l’entreprise de contrôler, de collaborer et parfois même de remplacer un gérant de l’entreprise. Il analyse les problèmes et propose des solutions pour y remédier. « Réellement c’est un sauveur, un héros des temps moderne » comme a exprimé Philippe Jeannerot.

Les métiers rêvés des parents pour leurs enfants

Selon un rapport mondial, 8 parents sur 10 ont une idée très précise sur le métier que ferait leur enfant. Cette étude qui a porté sur 5 550 parents dont 300 français, et qui a réuni 16 pays en 2015, a montré que la plupart des parents veulent que leur enfant exerce l’une de ces 6 métiers alors que lors enfant n’a que 2 ans. 16 % des parents veulent que leur fille ou fils devient médecin, 12 % ingénieurs, 8 % informaticiens, 6 % dans le domaine de la finance et 6 % dans l’enseignement. Par contre, le métier de banquier et trop moins apprécié. Toutefois, le comportement des parents au choix du métier pour leur enfant varie selon les pays, par exemple en Inde et en Egypte 90% des parents savent déjà ce que leur enfant ferait dans son avenir alors qu’en France, seulement 55 % des parents qui imposent ce choix à leur enfant, en formant ainsi le pays dont les parents les plus compréhensibles et les plus ouverts à l’égard du choix du métier futur de leur enfant.