L'association Educari

Le blog de l'association pour l'éducation caritative

Navigation Menu

Bienvenue sur EDUCARI Le blog

Toutes sortes d'analyses politiques économiques et autres actualités

Le secteur d’assurance rémunère assez bien ses employés

Le secteur d’assurance rémunère assez bien ses employés

Posted by on Fév 15, 2017 in Economie |

Quelques années seulement après une crise économique qui a frappé tous les secteurs d’activité dans le monde entier, quelques domaines affichent des tendances plutôt bonnes. L’assurance est ainsi  devenu le troisième secteur en terme de rémunération de ses salariés juste après l’industrie pharmaceutique et la banque. Axa, BNP Paribas, Filiassur et plusieurs autres assureurs possèdent un très bon cadre de travail ce qui laisse leurs employés contents et motivés. Cependant,

Selon une étude menée et publiée par la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares), le salaire moyen net des travailleurs en France en équivalent temps plein (ETP) se situe aux alentours de 2225 €. Ces données concernent les salaires par secteur en 2014.

Le secteur de l’assurance dans le top 3 

Les professionnels de l’assurance, à l’instar de Filiassur Assurance, doivent s’estimer fiers. En effet, le secteur figure parmi les domaines où les salaires et rémunérations sont les plus élevés. Le salaire net moyen chez une compagnie d’assurances est de 3280 € par mois. Ainsi, l’assurance s’installe comme le troisième meilleur secteur rémunérateur en France, selon les statistiques du ministère du Travail. Seuls l’industrie pharmaceutique et le secteur banquier font de meilleures performances avec un salaire net moyen respectivement de 3749 € et de 3669 € par mois. Le Top 3 se positionne à une grande distance des secteurs les plus proches, à savoir la restauration rapide qui rémunère à hauteur de 1412 € par mois et les entreprises de propreté qui distribuent des salaires mensuels nets de 1394 € en moyenne.

Les salaires de l’assurance affichent des irrégularités inquiétantes 

Si les assureurs rémunèrent les salariés plus que la plupart des autres secteurs d’activité, ils sont de loin à être les meilleurs en terme d’équité entre les hommes et les femmes. En effet, la Dares lève le cap sur un écart conséquent de salaire net entre les deux sexes. En termes de chiffres, cet écart représente -18,6% pour tous les secteurs confondus, alors qu’il atteint la barre de -28,9% quand on parle des salaires accordés aux employés des compagnies d’assurances françaises.

Read More

L’alliance entre la communication et la politique

L’alliance entre la communication et la politique

Posted by on Jan 11, 2017 in Divers |

 

La politique et la communication sont deux alliés complémentaires. Un homme politique ne peut se faire entendre qu’en se basant sur un bon discours attractif et attrayant. Une campane électorale ne peut de distinguer qu’avec une bonne stratégie de communication.

La communication politique est aussi ancienne que la politique en elle-même. Elle est née de la rhétorique grecque et latine et avec l’échange entre les hommes concernant l’organisation de la cité.

Dans une démocratie exemplaire et pluraliste, la communication politique est un facteur important sur lequel l’électeur se base pour poser son choix et pour favoriser l’élection d’une personne qui se présente au scrutin.

Il est irraisonnable de considérer que la communication politique ne sert que pour promouvoir la campagne électorale. En effet, elle permet de diffuser les bons messages de l’autorité politique en place vers le grand public et vers les acteurs de la vie politique.

A la base, la communication politique signifie le discours présenté par un politicien, ensuite ce concept s’est élargi pour avoir une influence sur l’opinion publique, les sondages et sur toute la vie politique.

La communication englobe la stratégie politique au sens large en s’appuyant sur les médias, le discours politique, les sondages et la publicité virale. En bref, la communication politique désigne toute communication qui a pour objet la politique.

Qui se cache derrière la réussite des hommes politiques ?

On entend de plus en plus parler des alliés de la com, s’adhérer à la vie politique. S’agit-il d’une liaison entre la politique et la communication ou ne serait-ce qu’un moyen d’entrer dans cet univers ou la communication est roi ? Zoom sur les leaders de la communication en France qui influencent la vie politique.

Les politiciens et le monde démocratique passent par les conseillers en communication avant toute décision afin d’éviter tout risque. Les hommes politiques prospères font appel aux experts de la communication pour les guider dans l’orientation stratégique de leurs actions.

François Fillon, l’homme politique et le candidat du parti Les Républicains pour la présidentielle 2017, a confirmé qu’il fait appel à une gourou de la communication et a jugé indispensable l’avis ce cette dernière.

Convaincu que seule la communication est à même de faire des miracles, François Fillon avait fait appel à Anne Méaux, la femme politique et la directrice de la boite de communication Image 7 lors de sa compagne électorale.

Forte de ses années d’expérience et ses références dans le monde politique et économique, Anne Méaux a su apporter de l’aide à François Fillon tout comme elle le fait depuis des années avec Stéphane Courbit, Medef Laurence Parisot, de Jacques Servier…

 

 

Read More

La baisse des ventes de la presse papier

La baisse des ventes de la presse papier

Posted by on Déc 22, 2016 in Médias |

L’outil digital, a eu des répercussions importantes sur le secteur des médias, et notamment celui de la presse écrite. Les ventes des magazines et des journaux en papier, ont chuté considérablement, ces dernières années, en causant une crise qui a touché les grands éditeurs autour du monde. Pour assurer la poursuite de leur activité économique, la majorité des opérateurs ont intégré la dimension digitale dans leurs offres.

Les ventes, toujours en baisse


Les tendances des lecteurs, vont de pair avec l’évolution du marché et des moyens de communication. L’internet est un phénomène de mode, qui a bouleversé tous les secteurs. Curieux pour découvrir la toile, les gens sont tombés sous le charme de cet outil, qui assure l’accessibilité de l’information. Mais qu’est qui explique réellement la baisse de vente des supports papier ? Est-ce l’internet, ou le contenu et le format de ces magazines ? D’après les chiffres avancés par ACPM (alliance pour les chiffres de la presse et des médias), le support papier a connu une baisse générale évaluée à 2 %, par rapport à l’année 2015. Cette baisse se traduit par une perte de 67 millions d’exemplaires, pour l’ensemble des éditeurs presse. C’est principalement la presse professionnelle, qui impacté par le recul de la presse en papier.
Face à cette baisse de la demande sur les supports en papier, les annonceurs, qui financent l’activité des sociétés de presse à travers leurs annonces, ont pris du recul par rapport à l’utilisation de ces supports. Ils cherchent plutôt à transmettre leurs messages de communication dans les supports les plus convoités par le public.

La version numérique


Le déclin de la diffusion en papier, peut-il mener à la disparation totale des titres en papier ? Pour contrer ce risque, les opérateurs de gros calibre, à l’hexagone, se sont mis à moderniser leurs offres et à proposer une version numérique de leurs journaux et de leurs magazines. Des formats, qui viennent compléter le support en papier. D’après l’ACPM, les abonnements numériques ont enregistré une hausse de 1,2% en 2016, en faisant gagner les éditeurs de presse dans les 174 millions de visite, pour renforcer leur visibilité et leur positionnement sur le marché.
Les lecteurs boudent la presse classique, pour la version numérique plus interactive. Ils cherchent la rapidité et l’utilité, dans leur choix du support médias qui leur fournit les informations nécessaires. Malgré l’importance de l’outil digital dans la survie des éditeurs de presse, Robert Lafont, insiste encore sur la version print.

Read More

Procédure de Sanction contre C8

Procédure de Sanction contre C8

Posted by on Nov 29, 2016 in Médias |

Les dérapages de Cyril Hanouna, dans son talk-show phare diffusé dans la chaîne C8, lui ont valu un nombre de critiques et de signalements auprès du conseil supérieur de l’audiovisuel. Suite aux happenings et aux séquences polémiques, enchaînés par le trublion du PAF, le CSA, a décidé d’engager une procédure de sanction contre la chaîne C8.

La décision du CSA

la-decision-du-csa-d-arreter-numero-23-annulee-par-le-conseil-d-etat

Les procédures engagées par le conseil de sages, ont été entamées suite à plusieurs séquences dans l’émission TPMP. Pour rappel, il s’agit principalement de l’affaire de Jean-Michel Maire, l’ancien journaliste de guerre, qui a embrassé une figurante dans le happening des « 35 heures de Baba », contre son gré. Cette séquence, a provoqué la colère de plusieurs organisations féministes, qui ont dénoncé les pratiques du chroniqueur. De plus, Cyril Hanouna qui a reçu un bon montant de la part du businessman Stéphane Courbit, a lancé une caméra cachée morbide pour piéger son souffre-douleur préféré, Mathieu Delormeau. Lors de cette séquence, Baba a orchestré toute une mise en scène, pour pousser l’ancien chroniqueur de NRJ 12, à prendre la responsabilité d’un faux crime.

Sur les plateaux de C8, Baba n’a pas mâché ses mots pour dénigrer et insulter, le blondinet de la bande. Après la diffusion de cette séquence, le CSA, a été saisi un nombre de fois, pour dénoncer les l’humiliation des chroniqueurs dans l’émission TPMP. De leurs parts, les sages ont procédé par une mise en garde à l’égard de l’affaire Delormeau et une mise en demeure pour l’affaire du baiser volé de Jean-Michel Maire. « Le Conseil a considéré que l’agression verbale de l’animateur à l’encontre de l’un des chroniqueurs constituait un manque de retenue dans la diffusion de telles images susceptibles d’humilier les personnes », précise le communiqué du Conseil supérieur de l’audiovisuel. Concernant la séquence de caméra cachée, le CSA, a désigné un rapporteur pour examiner la séquence, avant de prendre une procédure contre l’émission.

La réaction de Baba

6167263_hanouna-kev-adams_1000x625

L’animateur le plus influent de la chaine C8, Cyril Hanouna, s’est exprimé sur les procédures du CSA. Il a commencé par rassurer ses fanzouzes, en déclarant « On va continuer à faire l’émission que vous aimez sans se prendre la tête. ». Il poursuit « C’est exactement ce qu’on voulait. On va pouvoir aller s’expliquer avec une personne sur les différentes séquences de « Touche pas à mon poste ». Entouré de sa bande de chroniqueurs, le recordman a déclaré également qu’ils vont continuer « à faire l’émission que vous aimez sans se prendre la tête, ne vous inquiétez pas. Et forcément, nous sommes en direct, donc il y aura toujours quelques dérapages. ».

Il est à dire que L’émission de divertissement « Touche pas à mon poste », produite par H2O qui appartient au groupe présidé par Stéphane Courbit, totalise un très bon score d’audiences, depuis sa reprise.

Read More

Soutenir les entreprises en difficulté

Soutenir les entreprises en difficulté

Posted by on Nov 2, 2016 in Economie |

 

CPABA une société spécialisée dans les armatures métalliques en dépôt de Bilan a pour rebondir grâce à Alandia et à la mise en œuvre d’une procédure de redressement judiciaire. Alandia a confirmé la mise en œuvre rapide de la réforme de la procédure de sauvegarde qui est encore trop lourde et peu utilisé.

L’activité de la société

telecharger

La matière première de cette société, est des barres en acier qui arrive essentiellement d’usine de la région parisienne, qui sont marquées à la norme NF et qui sont transformé, plier et rassemblé. L’entreprise existe depuis 1979. Elle a eu des difficultés en 2010 et a dû déposer le Bilan le 20 janvier 2011.

À l’issue de ce dépôt de bilan, il y a eu six mois d’observation, puis présentation d’un plan de redressement en début 2012 et qui a été accepté grâce à la reprise et l’engagement d’Alandia.

Redressement judiciaire

stat 04

En cas de redressement, il y a la nomination d’un administrateur Ad Hoc, qui accompagne l’entreprise afin de limiter ses dépenses et faire rentrer les recettes. CPABA a été en cessation de paiements en janvier 2012 et le plan d’accompagnement a permis de valider toutes les mesures qui ont été prises à l’intérieur de l’entreprise, réduction de ses dépenses, serrer les boulons pour pouvoir, repartir et trouver de nouveaux marchés.

La clé de la réussite est de toujours avoir la confiance de ses clients. Il faut également faire preuve de beaucoup d’humilité et d’abnégation. À ce titre ce redressement a été possible grâce à l’équipe très professionnel d’Alandia et à sa tête Nicolas de Germay.

Read More

La Loi Sapin 2 condamne l’épargne sur l’assurance-vie

La Loi Sapin 2 condamne l’épargne sur l’assurance-vie

Posted by on Oct 26, 2016 in Economie |

Plus de 15 millions de contrats d’assurance-vie sont signés en France pour un total de 1500 milliards d’euros. Les souscriptions se font généralement chez les banques et compagnies d’assurances qui investissent l’argent en bons de trésor. Cependant, une dernière approbation de la Loi Sapin 2 vient d’autoriser les établissements financiers à bloquer les demandes pour l’avance ou le rachat sur ces contrats. La situation inquiète les épargnants qui risquent de perdre leurs placements devant les « manipulations » des assureurs. Décryptage.

La baisse des rendements des bons de trésors 

8b_47

Comme le nous explique Thierry Weinberg, conseiller expert en assurances, les bons de trésor ont toujours été présentés comme des placements sans risques. Aujourd’hui, leurs prix d’acquisition sont de plus en plus élevés et leurs rendements ont atteint leur niveau le plus bas historique, même sur les échéances de long terme (+ 9 ans).

Ainsi et si les rendements grimpent de nouveau, les prix des souscriptions vont augmenter et ceci fera une charge supplémentaire pour les fonds de couverture qui reprennent 20% de leur valeur faciale. Dans de telles circonstances, les institutions financières émissaires des bons de trésor, risquent de venir voir une perte estimée à 1000 milliards d’euros si leurs clients, à savoir ceux qui ont souscrit des contrats d’assurance-vie chez elles, revendiquent leur droit de remboursement ou leur gain sur la hausse des rendements.

Les intermédiaires financiers innocentés ? 

loi-sapin-rene-le-honzec-199x320

Une perte de 1000 milliards d’euros engage certainement des responsabilités. Logiquement, ce sont les dirigeants des intermédiaires financiers et les membres des autorités financières qui étaient les mieux placés pour voir venir ces risques et éviter alors de proposer ces produits, à savoir les contrats d’assurance-vie. Pour sauver la peau des établissements financiers, les socialistes au pouvoir ont proposé au gouvernement une « solution » qui fera ensuite l’objet de l’article 21 bis de la loi Sapin 2 : interdire le remboursement des contrats d’assurance-vie en euros pour une période de 3 mois renouvelable. Ceci veut dire que les épargnants devront partager les pertes avec ces institutions sans pour autant les informer à l’avance de l’existence de ces risques.

Alors que Mr Weinberg stipulait que le courtage en assurances représentait la solution pour les PME et TPE , ces derniers craignent une situation de crise systémique engendrée par les mauvaises manipulations des dirigeants des établissements financiers qui continuaient de vendre leurs produits, dits toxiques à la santé financière du pays. Les souscripteurs de ces 15 millions de contrats devront peut-être se manifester pour défendre leur droit devant le silence radio observé chez les médias en ce qui concerne le traitement de ce dossier.

Read More